Reading PAGE

Peer Evaluation activity

Trusted by 1
Downloads 4
Views 2
Followed by 1
Following... 1

Total impact ?

    Send a

    Philippe has...

    Trusted 0
    Reviewed 0
    Emailed 0
    Shared/re-used 0
    Discussed 0
    Invited 0
    Collected 0

     

    This was brought to you by:

    block this user Philippe Dessus

    Professor

    LSE Grenoble

    Les stratégies de l ’ enseignant en situation d ’ interaction

    Export to Mendeley

    La présente note de synthèse a été commanditée dans le cadre du programme Cognitique (sous-programme Ecole et Sciences Cognitives). Il sagissait de faire un état de lart des travaux nationaux et internationaux qui prennent pour objet les stratégies de lenseignant en situation dinteraction . Délimitation du champ dinvestigation Le premier travail a consisté à délimiter le champ de linvestigation, en commençant par définir les termes de la commande, en particulier les termes stratégie et interaction . Le terme stratégie peut être entendu dans le sens strict dune personne qui réalise consciemment une action en vue dune fin précise explicitement posée. Maintenir une telle définition aurait toutefois conduit à exclure du champ de la synthèse un très grand nombre de travaux qui, pourtant, prennent bien pour objet lenseignant en situation dinteraction. En fait, une telle définition nous aurait restreints demblée à une philosophie intentionnaliste, voire rationaliste de laction, excluant de fait toute autre philosophie de laction (en particulier une philosophie dispositionnaliste de laction), où les stratégies ont à voir avec le flou, lincertain, avec des fins non explicitement posées, où interviennent des schèmes daction, des routines, voire des automatismes. Bref, cela nous aurait conduits à exclure a priori les travaux où les agents ne sont pas conçus comme des stratèges cest-à-dire où laspect consciemment calculateur, rationnel, est évacué ou très fortement limité. Nous avons donc adopté une définition très large du terme stratégie nous permettant dintégrer dans la synthèse un vaste champ de travaux allant jusquà létude des comportements des enseignants, même si ces comportements nétaient pas nécessairement explicitement référés à un fonctionnement cognitif précis. Si le terme interaction semble poser a priori moins de problèmes de définitions, il a suffi de faire un rapide panorama de la recherche pour voir apparaître des difficultés quant à savoir si certains travaux entraient ou non dans le champ des interactions. Linteraction se limite-t-elle au format oral ou doit-on intégrer dautres formats (gestuel, écrit, etc.) Linteraction se réalise-t-elle uniquement entre enseignants et élèves ou faut-il considérer dautres partenaires (parents, collègues, etc.) Une interaction se réalise-t-elle uniquement en cas de présence simultanée (en face à face) des différents partenaires Ainsi, ne peut-on concevoir les corrections de copies comme une phase dinteraction décalée dans le temps, où lenseignant adresse un message à lélève, que ce dernier lira ultérieurement et auquel il pourra réagir dune manière ou dune autre De même, un enseignant planifiant sa leçon nest-il pas dans une forme dinteraction anticipée avec ses élèves Linteraction doit-elle se limiter à la classe ou intégrer des espaces plus vastes tels que lécole Face au risque de nous trouver devant un champ beaucoup trop large et beaucoup trop ambitieux, nous avons choisi de nous limiter aux interactions maître-élèves au sein de la classe. Il sagit donc détudier lenseignant en situation denseignement classique . Toutefois, nous prendrons également en compte deux éléments qui débordent quelque peu ce cadre, mais qui y sont étroitement liés. Dune part, certaines activités qui ne relèvent pas de la phase interactive de lenseignement mais qui la déterminent en partie ; ainsi, feront lobjet dune revue les travaux ayant étudié le lien entre lactivité de planification et lactivité denseignement en classe. Dautre part, il a semblé judicieux de ne pas évacuer systématiquement les travaux mettant en relation les pratiques denseignement avec les acquis des élèves, même si certains de ces travaux étaient plus centrés sur létude du second élément que du premier. Ne seront objet de la note de synthèse que des travaux empiriques, ce qui exclut donc les travaux exclusivement théoriques spéculatifs ou prescriptifs. Aucune limitation na été posée pour les travaux empiriques en ce qui concerne les protocoles et méthodes utilisés (quils soient de nature expérimentale ou écologique, qualitative ou quantitative). Précisons que la présente note de synthèse na pas pour but lexhaustivité. Cette non-exhaustivité doit sentendre dans deux sens : dune part, tous les champs disciplinaires et tous les courants de recherche qui auraient pu relever du thème des stratégies de lenseignant en situation dinteraction tel que nous lavons défini ne sont pas pris en compte dans la synthèse. Il en est ainsi de certaines disciplines didactiques (nous pensons ici particulièrement à la didactique des sciences physiques et à la didactique des activités physiques et sportives), ainsi que de certains courants de recherche : travaux sur les connaissances des enseignants, travaux portant sur les comportements différenciés des enseignants en fonction du genre, de lorigine sociale, de lorigine technique des élèves, certains travaux processus-produit, etc. Les exclusions que nous avons réalisées ne se justifient que par un souci de limiter lampleur de notre tâche1. Dautre part, à lintérieur des disciplines et des courants explorés, tous les travaux en rapport avec le thème de la synthèse nont pas été répertoriés nécessairement de manière exhaustive2. Dans les cas où les travaux étaient particulièrement nombreux, nous avons présenté les plus exemplaires et les plus représentatifs du champ concerné. Dans le cadre qui vient dêtre défini, la note de synthèse vise à dresser un bilan global (sur les plans théorique, méthodologique et des résultats empiriques) et contrasté (international versus français) concernant les apports, les limites et les manques des travaux sur les stratégies des enseignants en situation dinteraction.

    Oh la laClose

    Your session has expired but don’t worry, your message
    has been saved.Please log in and we’ll bring you back
    to this page. You’ll just need to click “Send”.

    Your evaluation is of great value to our authors and readers. Many thanks for your time.

    Review Close

    Short review
    Select a comment
    Select a grade
    You and the author
    Anonymity My review is anonymous( Log in  or  Register )
    publish
    Close

    When you're done, click "publish"

    Only blue fields are mandatory.

    Relation to the author*
    Overall Comment*
    Anonymity* My review is anonymous( Log in  or  Register )
     

    Focus & Objectives*

    Have the objectives and the central topic been clearly introduced?

    Novelty & Originality*

    Do you consider this work to be an interesting contribution to knowledge?

    Arrangement, Transition and Logic

    Are the different sections of this work well arranged and distributed?

    Methodology & Results

    Is the author's methodology relevant to both the objectives and the results?

    Data Settings & Figures

    Were tables and figures appropriate and well conceived?

    References and bibliography

    Is this work well documented and has the bibliography been properly established?

    Writing

    Is this work well written, checked and edited?

    Write Your Review (you can paste text as well)
    Please be civil and constructive. Thank you.


    Grade (optional, N/A by default)

    N/A 1 1.5 2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10
    Close

    Your mailing list is currently empty.
    It will build up as you send messages
    and links to your peers.

     No one besides you has access to this list.
    Close
    Enter the e-mail addresses of your recipients in the box below.  Note: Peer Evaluation will NOT store these email addresses   log in
    Your recipients

    Your message:

    Your email : Your email address will not be stored or shared with others.

    Your message has been sent.

    Description

    Title : Les stratégies de l ’ enseignant en situation d ’ interaction
    Author(s) : Pascal Bressoux, Philippe Dessus, Jean-jacques Maurice
    Abstract : La présente note de synthèse a été commanditée dans le cadre du programme Cognitique (sous-programme Ecole et Sciences Cognitives). Il sagissait de faire un état de lart des travaux nationaux et internationaux qui prennent pour objet les stratégies de lenseignant en situation dinteraction . Délimitation du champ dinvestigation Le premier travail a consisté à délimiter le champ de linvestigation, en commençant par définir les termes de la commande, en particulier les termes stratégie et interaction . Le terme stratégie peut être entendu dans le sens strict dune personne qui réalise consciemment une action en vue dune fin précise explicitement posée. Maintenir une telle définition aurait toutefois conduit à exclure du champ de la synthèse un très grand nombre de travaux qui, pourtant, prennent bien pour objet lenseignant en situation dinteraction. En fait, une telle définition nous aurait restreints demblée à une philosophie intentionnaliste, voire rationaliste de laction, excluant de fait toute autre philosophie de laction (en particulier une philosophie dispositionnaliste de laction), où les stratégies ont à voir avec le flou, lincertain, avec des fins non explicitement posées, où interviennent des schèmes daction, des routines, voire des automatismes. Bref, cela nous aurait conduits à exclure a priori les travaux où les agents ne sont pas conçus comme des stratèges cest-à-dire où laspect consciemment calculateur, rationnel, est évacué ou très fortement limité. Nous avons donc adopté une définition très large du terme stratégie nous permettant dintégrer dans la synthèse un vaste champ de travaux allant jusquà létude des comportements des enseignants, même si ces comportements nétaient pas nécessairement explicitement référés à un fonctionnement cognitif précis. Si le terme interaction semble poser a priori moins de problèmes de définitions, il a suffi de faire un rapide panorama de la recherche pour voir apparaître des difficultés quant à savoir si certains travaux entraient ou non dans le champ des interactions. Linteraction se limite-t-elle au format oral ou doit-on intégrer dautres formats (gestuel, écrit, etc.) Linteraction se réalise-t-elle uniquement entre enseignants et élèves ou faut-il considérer dautres partenaires (parents, collègues, etc.) Une interaction se réalise-t-elle uniquement en cas de présence simultanée (en face à face) des différents partenaires Ainsi, ne peut-on concevoir les corrections de copies comme une phase dinteraction décalée dans le temps, où lenseignant adresse un message à lélève, que ce dernier lira ultérieurement et auquel il pourra réagir dune manière ou dune autre De même, un enseignant planifiant sa leçon nest-il pas dans une forme dinteraction anticipée avec ses élèves Linteraction doit-elle se limiter à la classe ou intégrer des espaces plus vastes tels que lécole Face au risque de nous trouver devant un champ beaucoup trop large et beaucoup trop ambitieux, nous avons choisi de nous limiter aux interactions maître-élèves au sein de la classe. Il sagit donc détudier lenseignant en situation denseignement classique . Toutefois, nous prendrons également en compte deux éléments qui débordent quelque peu ce cadre, mais qui y sont étroitement liés. Dune part, certaines activités qui ne relèvent pas de la phase interactive de lenseignement mais qui la déterminent en partie ; ainsi, feront lobjet dune revue les travaux ayant étudié le lien entre lactivité de planification et lactivité denseignement en classe. Dautre part, il a semblé judicieux de ne pas évacuer systématiquement les travaux mettant en relation les pratiques denseignement avec les acquis des élèves, même si certains de ces travaux étaient plus centrés sur létude du second élément que du premier. Ne seront objet de la note de synthèse que des travaux empiriques, ce qui exclut donc les travaux exclusivement théoriques spéculatifs ou prescriptifs. Aucune limitation na été posée pour les travaux empiriques en ce qui concerne les protocoles et méthodes utilisés (quils soient de nature expérimentale ou écologique, qualitative ou quantitative). Précisons que la présente note de synthèse na pas pour but lexhaustivité. Cette non-exhaustivité doit sentendre dans deux sens : dune part, tous les champs disciplinaires et tous les courants de recherche qui auraient pu relever du thème des stratégies de lenseignant en situation dinteraction tel que nous lavons défini ne sont pas pris en compte dans la synthèse. Il en est ainsi de certaines disciplines didactiques (nous pensons ici particulièrement à la didactique des sciences physiques et à la didactique des activités physiques et sportives), ainsi que de certains courants de recherche : travaux sur les connaissances des enseignants, travaux portant sur les comportements différenciés des enseignants en fonction du genre, de lorigine sociale, de lorigine technique des élèves, certains travaux processus-produit, etc. Les exclusions que nous avons réalisées ne se justifient que par un souci de limiter lampleur de notre tâche1. Dautre part, à lintérieur des disciplines et des courants explorés, tous les travaux en rapport avec le thème de la synthèse nont pas été répertoriés nécessairement de manière exhaustive2. Dans les cas où les travaux étaient particulièrement nombreux, nous avons présenté les plus exemplaires et les plus représentatifs du champ concerné. Dans le cadre qui vient dêtre défini, la note de synthèse vise à dresser un bilan global (sur les plans théorique, méthodologique et des résultats empiriques) et contrasté (international versus français) concernant les apports, les limites et les manques des travaux sur les stratégies des enseignants en situation dinteraction.
    Subject : unspecified
    Area : Other
    Language : English
    Year : 2002

    Affiliations LSE Grenoble
    Journal : Distribution
    Issue : 021693
    Pages : 231
    Url : http://en.scientificcommons.org/54739077

    Leave a comment

    This contribution has not been reviewed yet. review?

    You may receive the Trusted member label after :

    • Reviewing 10 uploads, whatever the media type.
    • Being trusted by 10 peers.
    • If you are blocked by 10 peers the "Trust label" will be suspended from your page. We encourage you to contact the administrator to contest the suspension.

    Does this seem fair to you? Please make your suggestions.

    Please select an affiliation to sign your evaluation:

    Cancel Evaluation Save

    Please select an affiliation:

    Cancel   Save

    Philippe's Peer Evaluation activity

    Philippe has...

    Trusted 0
    Reviewed 0
    Emailed 0
    Shared/re-used 0
    Discussed 0
    Invited 0
    Collected 0
    Invite this peer to...
    Title
    Start date (dd/mm/aaaa)
    Location
    URL
    Message
    send
    Close

    Full Text request

    Your request will be sent.

    Please enter your email address to be notified
    when this article becomes available

    Your email


     
    Your email address will not be shared or spammed.